Sécheresse vaginale et infections des voies urinaires (IVU)

Sécheresse vaginale et infections des voies urinaires (IVU)

Avez-vous une sécheresse vaginale ou vulvaire, une sensation de brûlure, une diminution de la lubrification ou des douleurs ? Vous n'êtes pas seules.

 

« Vous n’êtes pas seules … vous ne pouvez pas arrêter la douleur tant que vous n’êtes pas prêtes à en parler ! »

Ces symptômes font partie d'un processus appelé Syndrome Génito-urinaire de la Ménopause (SGM). Le SGM se produit en raison de la diminution naturelle des œstrogènes dans le vagin, la vulve et la vessie qui se produit à la ménopause. Avec la diminution des œstrogènes, les tissus vaginaux peuvent devenir plus fins et plus facilement irritables.

Environ 30 à 50 % des femmes post-ménopausées présentent ces symptômes. Malheureusement, les femmes ne discutent généralement pas ces problèmes avec leurs prestataires de soins de santé.

Le SGM peut également provoquer des symptômes urinaires comme des douleurs à la miction et des infections urinaires récurrentes

Quels sont les symptômes du syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGM) ?
Les signes et symptômes du syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGM) peuvent comprendre :
  • Sécheresse vaginale
  • Brûlure vaginale
  • Écoulement vaginal
  • Démangeaisons génitales
  • Brûlure en urinant
  • Urgence avec la miction
  • Miction fréquente
  • Infections urinaires récurrentes
  • Incontinence urinaire
  • Saignements légers après un rapport sexuel
  • Inconfort lors des rapports sexuels
  • Diminution de la lubrification vaginale pendant l'activité sexuelle
  • Raccourcissement et resserrement du canal vaginal

Infections des voies urinaires

Les infections urinaires récurrentes sont l'un des symptômes les plus courants du syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGM). Une infection des voies urinaires (IVU) est une infection de la vessie, des reins, des uretères ou de l'urètre. E. coli, un type de bactérie qui vit dans l'intestin et près de l'anus, est à l'origine de la plupart des infections urinaires. Les symptômes des infections urinaires comprennent des douleurs, des douleurs abdominales, une légère fièvre, des envies urgentes et fréquentes d'uriner.

De nombreuses femmes âgées sont confrontées à des infections urinaires et la raison principale en est que les parois de leur vessie peuvent être envahies par plusieurs espèces de bactéries.

« Les infections urinaires sont parmi les infections bactériennes les plus courantes chez les femmes, représentant près de 25 % de l'ensemble des infections. Les taux de récurrence des infections urinaires peuvent varier de 16 % à 36 % chez les jeunes femmes à 55 % chez les femmes ménopausées. »

Des chercheurs de l'Université du Texas Sud-Ouest (UTSW) à Dallas ont analysé les bactéries dans les biopsies de la vessie de 14 femmes ménopausées présentant des infections urinaires récurrentes. Les chercheurs ont découvert que chez ces patientes, plusieurs espèces de bactéries peuvent pénétrer à l'intérieur de la surface de la vessie.

« Nous devrons utiliser des méthodes autres que les antibiotiques pour traiter cette maladie, car nous observons maintenant divers types de bactéries dans la paroi de la vessie de ces patients. »

Parmi les autres facteurs qui contribueraient à l'augmentation des taux d'infections urinaires chez les femmes post-ménopausées figurent le prolapsus des organes pelviens, le diabète, le manque d'œstrogène, la perte de Lactobacilles dans le vagin et des taux plus élevés d'E. coli dans les tissus entourant l'urètre.

Qu’est-ce qui cause une infection urinaire ?

Les infections urinaires surviennent généralement lorsque des bactéries pénètrent dans l’appareil urinaire par l’urètre et se multiplient dans la vessie. Même si l’appareil urinaire élimine naturellement les bactéries, ses défenses font parfois défaut. Les bactéries peuvent alors s’implanter et provoquer une infection des voies urinaires.

Une infection urinaire survient généralement après une activité précise qui a permis à des bactéries de pénétrer dans les voies urinaires par l’urètre (rapport sexuel, lorsque vous vous essuyez après être allé à la selle, etc.), mais c’est parfois difficile de cerner la cause exacte. Les infections ne sont pas toujours causées par une activité particulière. Elles semblent parfois survenir de nulle part et une fois qu’on a contracté une infection urinaire, le risque de récidive augmente.

Il arrive que les bactéries forment un biofilm qui les empêche d’être détectées par vos anticorps et les antibiotiques. Cela leur permet d’attendre le bon moment pour se réactiver et déclencher une infection urinaire. C’est pourquoi certaines infections urinaires semblent surgir de nulle part, sans lien avec une activité précise.

Le saviez-vous ?

  • Les infections urinaires récurrentes sont très courantes chez les femmes.
  • Les infections urinaires représentent 20 % des infections chez les femmes.
  • Une femme sur deux souffrira d’au moins une infection urinaire au cours de sa vie.
  • Après une infection urinaire, entre 20 et 40 % des femmes souffrent de récidives qui peuvent durer de nombreuses années.
  • La ménopause augmente sensiblement le risque de contracter une infection urinaire.
  • Les infections urinaires font partie des principaux motifs d’absentéisme au travail chez les femmes.

Symptômes des infections des voies urinaires :

Les symptômes les plus courants d'une infection urinaire sont une envie fréquente d'uriner et une sensation douloureuse et brûlante en urinant chez les jeunes femmes. Les hommes et les femmes plus âgés peuvent avoir des douleurs abdominales et se sentir fatigués et faibles. L'urine peut également être sombre, trouble, malodorante ou sanglante. Si ces symptômes sont accompagnés de fièvre, de douleurs dorsales, de nausées et de vomissements, cela peut être le signe d'une infection rénale.

 

Traitement:

Si vous souffrez fréquemment d’infections urinaires, votre médecin pourrait vous recommander certains traitements, comme :

  • Antibiotiques à dose faible, initialement pour six mois, mais parfois aussi à plus long terme.
  • Autodiagnostic et automédication, si vous restez en contact avec votre médecin.
  • Dose unique d’antibiotiques après un rapport sexuel si c’est la cause de vos infections.
  • Prise d’antibiotiques pendant un ou deux jours chaque fois que vous avez des symptômes.
  • Œstrogénothérapie vaginale si vous êtes postménopausée.
  • Test d’urine à domicile dès le début des symptômes.

 

Ces traitements comportent toutefois un problème : une dépendance excessive aux antibiotiques. Plus une personne prend des antibiotiques pour traiter une infection, plus les bactéries risquent de développer une résistance à ces antibiotiques, ce qui réduit les chances que le traitement soit efficace la prochaine fois.

Quand consulter un médecin

De nombreuses femmes ménopausées présentent des symptômes du "syndrome génito-urinaire de la ménopause" (SGM) tels que la sécheresse vaginale et les infections urinaires récurrentes (IU), mais peu d'entre elles cherchent à se faire soigner. Les femmes peuvent être gênées de discuter de leurs symptômes avec leur médecin et peuvent se résigner à vivre avec ces symptômes.

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous avez des taches ou des saignements vaginaux inexpliqués, des pertes inhabituelles, des brûlures ou des douleurs.

Prenez également rendez-vous avec votre médecin si vous avez des rapports sexuels douloureux qui ne sont pas résolus par l'utilisation d'un hydratant vaginal ou d'un lubrifiant à base d'eau.

Bonne nouvelle! Une nouvelle solution non antibiotique vous aide maintenant à prévenir les infections urinaires récurrentes avant même qu’elles ne se déclenchent! Gardez une longueur d’avance grâce à la formule à double action d’URIEXO®!

 



 

Pour en savoir plus sur les infections urinaires, consultez notre site web à l'adresse suivante : www.uriexo.com
EN SAVOIR PLUS


L'atrophie vaginale:  Parler d’atrophie vaginale vous gêne ? Pas nous! Cliquez ici pour lancer la conversation.
EN SAVOIR PLUS
 
 

Causes de l'atrophie vaginale: Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale (atrophie vaginale)? Cliquez ici pour en savoir plus!
EN SAVOIR PLUS
 
 

Options de traitement pour l'AV: Cliquez ici pour en savoir plus sur les options sur ordonnance et sans ordonnance. Il vaut mieux être bien informé!
EN SAVOIR PLUS
 
 

Santé vaginale à tout âge: pour garder votre vagin en bonne santé, il est important de comprendre ce qui se passe dans votre zone intime. Cliquez ici pour découvrir comment!
EN SAVOIR PLUS
 
 

Facteurs de risque et déclencheurs: L'atrophie vaginale n'est généralement pas dangereuse, mais si elle n'est pas traitée, elle peut augmenter le risque d'autres problèmes médicaux. Cliquez ici pour savoir comment identifier les facteurs de risque et les déclencheurs.
EN SAVOIR PLUS
 

Sécheresse vaginale et ménopause: La ménopause entraîne des changements vaginaux et vulvaires notables, dont la sécheresse. Cliquez ici pour vous informer.
EN SAVOIR PLUS
 
 

Sécheresse vaginale et cancer: Le traitement du cancer peut avoir un effet profond sur les tissus vaginaux. Pour en savoir plus, cliquez ici.
EN SAVOIR PLUS
 
 

Sécheresse vaginale et contrôle des naissances: Les contraceptifs oraux peuvent affecter la lubrification vaginale, déclenchant une gêne, des démangeaisons ou des brûlures, et des douleurs lors des rapports sexuels. Renseignez-vous sur ce que vous pouvez faire. Cliquez ici pour en savoir plus.
EN SAVOIR PLUS
 

Sécheresse vaginale et grossesse: La grossesse peut modifier votre corps de nombreuses façons inattendues. Un changement dont vous n'êtes peut-être pas consciente ou dont personne ne vous aurait avertie est la sécheresse vaginale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
EN SAVOIR PLUS
 

Sécheresse vaginale et allaitement: Si vous vous demandez pourquoi la sécheresse vaginale du post-partum se produit, cliquez ici pour le découvrir.
EN SAVOIR PLUS
 
 

Sécheresse vaginale et pessaires pour le prolapsus des organes pelviens: La sécheresse et le prolapsus des organes pelviens, un type de trouble du plancher pelvien, peut toucher de nombreuses femmes. Cliquez ici pour en savoir plus.
EN SAVOIR PLUS
 

Sécheresse vaginale et infections des voies urinaires (UTI): Les infections urinaires récurrentes et la sécheresse vaginale se produisent fréquemment de façon concomitante chez de nombreuses femmes. Cliquez ici pour en savoir plus.
EN SAVOIR PLUS