Options de traitement pour l’atrophie vaginale

Options de traitement pour l'atrophie vaginale

Toutes les femmes ne trouvent pas l'atrophie vaginale problématique. Mais si vous êtes affligé par les symptômes et que vous souhaitez une intervention, les produits non hormonaux en vente libre sont la première ligne de secours.

Traitements sans ordonnance

Certaines femmes trouvent que les traitements sans ordonnance fonctionnent bien, en particulier pour les symptômes bénins. Les traitements sans ordonnance sont exempts d'hormones et ont peu d'effets secondaires et sont considérés comme un traitement de première intention approprié et idéal. Ils sont appliqués localement et agissent immédiatement. Les hydratants, contrairement aux lubrifiants, sont conçus pour un usage vaginal interne et procurent un soulagement durable de la sécheresse vaginale, par rapport aux lubrifiants.

Recommendations de la SOGC :1,2

“Les hydratants vaginaux, appliqués régulièrement, présentent une efficacité équivalant à celle des produits d’hormonothérapie substitutive à application vaginale, en ce qui concerne le traitement des symptômes urogénitaux locaux (tels que la démangeaison et l’irritation vaginales et la dyspareunie), et devraient être offerts aux femmes qui souhaitent éviter d’avoir recours à l’hormonothérapie substitutive.”

Les femmes qui ont des douleurs lors des rapports sexuels en raison d'une hyperactivité des muscles pelviens peuvent apprendre à relaxer ces muscles en utilisant un appareil appelé dilatateur vaginal ou en thérapie physique. Avoir des activités sexuelles régulières, avec ou sans pénétration, peut également aider à soulager les symptômes, tout comme laisser suffisamment de temps pour être excité.

Médicaments sur ordonnance

Deux types d'œstrogènes sont disponibles.

  • L'œstrogène topique (vaginal) est appliqué à la surface du vagin. Des études ont montré que l'oestrogène topique est un traitement très efficace. Le traitement topique ne présente pas les mêmes risques pour la santé que les œstrogènes systémiques, car seules de petites quantités d'œstrogènes atteignent la circulation sanguine.
  • Les œstrogènes systémiques, également appelés hormonothérapie, se présentent sous forme de pilule, patch, gel ou spray. Les œstrogènes systémiques affectent tout le corps et présentent certains risques pour la santé, tels que les crises cardiaques et les caillots sanguins. Si vous avez eu un cancer du sein, demandez à votre médecin quel traitement vous convient le mieux. Limiter ou éviter les œstrogènes peut aider à prévenir le retour du cancer du sein. Les œstrogènes systémiques, les œstrogènes pris par voie orale comme dans l'hormonothérapie, ne doivent pas être utilisés pour des symptômes impliquant uniquement une atrophie vaginale.

Ce qui suit est une vidéo de 5 minutes avec le Dr Cleve Ziegler, MD, CSPQ, FRCSC, obstétricien / gynécologue et directeur de gynécologie à l'Hôpital général juif de Montréal, décrivant comment utiliser plusieurs de ces options de traitement.

Pour les femmes qui ne souhaitent pas utiliser un traitement hormonal ou ne peuvent pas l'utiliser en raison d'autres problèmes de santé tels que le cancer, les préparations vaginales non hormonales, comme GYNATROF, constituent une option thérapeutique de choix.

Pour plus d'informations, visitez les sites web suivants :