Foire aux questions

Foire aux questions à propos de GYNATROF

GYNATROF est-il sûr?

GYNATROF est éprouvé et testé cliniquement. Les essais ont montré que le produit est sûr et efficace pour restaurer et maintenir l’hydratation naturelle du vagin. GYNATROF a été utilisé en Europe pour traiter l’atrophie vaginale pendant de nombreuses années.

Qui peut bénéficier de l’utilisation de GYNATROF?
  • Les femmes ménopausées
  • Les femmes qui ne devraient pas ou choisissent de ne pas prendre de traitement hormonal substitutif (THS)
  • Les femmes qui ont récemment accouché ou qui allaitent
  • Les femmes prenant des contraceptifs oraux
  • Les femmes atteintes de certaines conditions médicales (diabète, cancer, etc.) qui peuvent souffrir de sécheresse
  • Les femmes utilisant un pessaire, pour l’insertion et l’entretien
Qui ne devrait pas utiliser GYNATROF?

N’utilisez pas GYNATROF si vous êtes allergique à l’un de ses ingrédients. GYNATROF peut être utilisé pendant l’allaitement et pendant la grossesse.

GYNATROF a-t-il des effets indésirables?

Dans de rares cas, des démangeaisons ou des brûlures vaginales peuvent survenir. Cette réaction a également été observée avec d’autres préparations vaginales et ne dure généralement que quelques jours. Si vous avez des préoccupations, vous devriez consulter votre professionnel de la santé.

Que dois-je faire si je pense avoir une réaction au produit?

Si vous avez une allergie ou une réaction à l’un de ses ingrédients, le produit doit être arrêté. Dans de rares cas, des démangeaisons ou des brûlures vaginales peuvent survenir. Cette réaction a également été observée avec d’autres préparations vaginales et dure généralement quelques jours. Veuillez consulter les avertissements dans la brochure d’informations sur le produit sur l’emballage du produit pour plus d’informations.

Dois-je porter un protège-slip lors de l’utilisation de GYNATROF?

En cas de fuite, un protège-slip peut être utile.

Le dosage peut-il être augmenté?

Oui, il n’y a pas de contre-indication à l’augmentation de la dose.

Puis-je nager ou prendre un bain après l’application de GYNATROF?

Il est recommandé d’utiliser GYNATROF après avoir nagé ou pris un bain. Le meilleur moment pour utiliser GYNATROF est au coucher. Si vous utilisez le produit avant de nager ou de prendre un bain, l’eau risque de rincer une partie du produit, ce qui le rend moins efficace.

Puis-je utiliser GYNATROF pendant mon cycle menstruel?

Nous vous déconseillons d’utiliser GYNATROF pendant votre cycle mensuel, car tout ou partie du produit sera perdu avec votre flux. Cependant, les femmes dont le flux est rare – ou limité à quelques jours – ne devraient pas avoir de problèmes et continuer à utiliser GYNATROF comme indiqué.

GYNATROF peut-il être utilisé avec des préservatifs?

Oui. GYNATROF peut être utilisé avec des préservatifs et d’autres contraceptifs barrière en latex et en polyisoprène , mais pas en polyuréthane.

J’essaie de tomber enceinte, puis-je quand même utiliser GYNATROF?

Nous vous recommandons de ne pas utiliser GYNATROF, juste avant le rapport sexuel, si vous essayez de concevoir, car le gel a un pH faible, ce qui rend l’environnement moins adapté au sperme. Veuillez noter que GYNATROF ne doit pas être utilisé comme moyen de contraception.

GYNATROF est-il contre-indiqué avec les traitements de fertilité?

L’utilisation de GYNATROF n’est pas contre-indiquée mais pourrait altérer l’absorption des hormones administrées par voie vaginale. Par précaution, nous ne suggérons pas qu’ils soient pris ensemble.

Puis-je utiliser GYNATROF si je suis enceinte?

Oui, GYNATROF peut être utilisé sans danger pendant la grossesse.

Puis-je utiliser GYNATROF si j’allaite?

Oui, GYNATROF peut être utilisé en toute sécurité lors de l’allaitement.

Quel est le meilleur moment pour utiliser GYNATROF?

Il est préférable d’utiliser GYNATROF au coucher. Il peut être utile de porter un protège-slip car il n’est pas rare de constater une légère fuite.

En quoi GYNATROF est-il différent des lubrifiants vaginaux disponibles sur le marché?

Un lubrifiant vaginal n’est pas nécessairement un hydratant vaginal – il y a une différence! Les lubrifiants vaginaux sont normalement utilisés pendant les rapports sexuels pour aider une femme qui n’est pas en mesure de produire suffisamment de sa propre humidité vaginale pour avoir des rapports sexuels confortables (et sans douleur). Ce sont des lubrifiants à courte durée d’action qui doivent être utilisés chaque fois avec des activités coïtales.

GYNATROF est un lubrifiant hydratant. Lorsqu’il est appliqué avant les rapports sexuels, il a le même effet que les lubrifiants, mais nos études montrent également que GYNATROF améliore régulièrement l’hydratation vaginale et diminue les sensations de sécheresse vaginale, d’inflammation et de brûlure tout au long de la journée. En d’autres termes, GYNATROF a été formulé pour soulager et traiter l’atrophie vaginale et ses symptômes sous-jacents.

GYNATROF peut-il être utilisé avec un NuvaRing?

GYNATROF peut-il être utilisé avec un NuvaRing?

NuvaRing est un anneau vaginal contraceptif utilisé pour prévenir la grossesse. Il est conçu pour être libéré par voie vaginale dans le corps. GYNATROF est également formulé pour la libération vaginale. Il est possible que GYNATROF puisse affecter l’absorption de NuvaRing par votre corps. Nous ne suggérons donc pas qu’ils soient pris ensemble. Lors de la prise de GYNATROF, il est fortement recommandé de passer à un contraceptif oral.

Que se passe-t-il si GYNATROF est ingéré accidentellement?

GYNATROF est naturel et non toxique. Il n’y a aucune raison d’être alarmé s’il est ingéré accidentellement.

GYNATROF peut-il provoquer des effets secondaires similaires à ceux du traitement hormonal substitutif chez les femmes présentant cette sensibilité spécifique?

GYNATROF est disponible en Europe depuis 2006 sans aucun cas de sensibilité aux oestrogènes.

Comment devrais-je conserver GYNATROF?

GYNATROF doit être conservé à température ambiante, environ 10-25 ° C. Il ne doit pas être exposé à des températures extrêmes, par exemple au réfrigérateur ou à la lumière directe du soleil.
Comment nettoyer l’applicateur GYNATROF réutilisable?

L’applicateur réutilisable doit être démonté et nettoyé comme suit après chaque utilisation:

  • Démontez l’applicateur en retirant le piston.
  • Laver avec un savon doux et de l’eau tiède: frotter l’applicateur avec les doigts, remplir et vider le cylindre à plusieurs reprises avec de l’eau.
  • Retirez l’excès d’eau en secouant l’applicateur et séchez avec une serviette propre.
  • Ne pas faire bouillir ou utiliser de l’eau chaude.
Comment nettoyer l’applicateur réutilisable?

Après utilisation, bien nettoyer l’applicateur en procédant comme suit :

  • Démanteler l’applicateur en retirant le piston.
  • Nettoyer à l’eau tiède avec du savon doux en frottant l’applicateur avec les doigts. Remplir le cylindre d’eau et le vider à quelques reprises.
  • Retirer l’excédent d’eau en secouant l’applicateur et en le séchant avec une serviette propre.
  • Ne pas utiliser d’eau bouillante ou chaude.

Cliquez ici pour télécharger les instructions de nettoyage de l’applicateur réutilisable.

Ai-je besoin d’une ordonnance pour GYNATROF?

GYNATROF est maintenant disponible, sans ordonnance, dans la plupart des pharmacies au Canada. Demandez à votre pharmacien local aujourd’hui. Vous pouvez également commander GYNATROF en ligne sur amazon.ca

Foire aux questions à propos de l'atrophie vaginale 

Quels sont les symptômes de l’atrophie vaginale?

Vous pouvez ne pas avoir de symptômes du tout. Ou vous pouvez avoir:

L’atrophie vaginale peut également augmenter votre risque d’infections vaginales et d’infections des voies urinaires.

Qu’est-ce qui cause l’atrophie vaginale?

L’atrophie vaginale se produit lorsque votre corps manque d’œstrogène. L’œstrogène est une hormone sexuelle féminine qui influence les traits sexuels, la croissance et la reproduction. La ménopause est la cause la plus fréquente d’une diminution des taux d’œstrogènes. Pour les femmes qui souffrent de sécheresse vaginale mais ne sont certainement pas péri-ménopausées, il existe de nombreuses autres causes possibles.

Les éléments suivants peuvent tous expliquer une modification des taux d’œstrogènes:

  • Ménopause (cause la plus fréquente)
  • Manque d’activité sexuelle
  • Grossesse ou accouchement récent
  • Post-épisiotomie
  • Allaitement maternel
  • Périodes pré-ménopausées
  • Période après la menstruation
  • Hystérectomie
  • Enlèvement des ovaires
  • Radiothérapie pelvienne chez les femmes cancéreuses
  • Chimiothérapie
  • Ménopause précoce par le traitement
    du cancer
  • Troubles immunitaires
  • Contraceptifs oraux
  • Arrêter le traitement hormonal substitutif
  • Médicaments tels que les antidépresseurs, les médicaments contre les allergies et le rhume
  • Intolérance aux produits de douche ou
    aux savons
  • Consommation d’alcool
  • Tabagisme
  • Stress, anxiété ou troubles émotionnels

Votre risque d’atrophie vaginale augmente également si vous fumez ou si vous n’avez jamais accouché par voie vaginale.

Comment l’atrophie vaginale est-elle diagnostiquée?

Idéalement, les femmes péri et post-ménopausées devraient faire l’objet d’un dépistage systématique de l’atrophie vaginale. La condition est diagnostiquée sur la base des antécédents d’une femme et d’un examen physique. Un test sanguin n’est pas requis. Votre médecin peut entamer une conversation sur l’atrophie vaginale, car les femmes hésitent souvent à le faire, mais n’attendez pas que votre médecin en parle. Vous êtes la meilleure autorité et le traitement peut vraiment faire la différence.

Les types typiques de symptômes signalés par les femmes sont la sécheresse vaginale, les brûlures ou les démangeaisons et les pertes vaginales anormales. Des problèmes urinaires peuvent également survenir, tels que la fréquence urinaire, l’urgence ou la miction douloureuse.

La douleur pendant les rapports sexuels est peut-être l’une des principales raisons pour lesquelles les femmes cherchent de l’aide pour une atrophie vaginale. Lorsque les femmes ressentent de la douleur pendant une activité sexuelle, il en résulte souvent une diminution de l’excitation ou une diminution du désir. Ce serait une erreur, cependant, de considérer l’AV comme une simple plainte sexuelle, car même des activités allant d’un exercice vigoureux à un simple port de vêtements ajustés peuvent provoquer une gêne vaginale.

Votre médecin voudra peut-être savoir quels médicaments vous prenez, le cas échéant, ainsi que tout problème médical, problème sexuel antérieur ou de tout savon, détergent, remède en vente libre ou autre irritant pouvant contribuer aux symptômes vaginaux.

Quelle est la différence entre un lubrifiant et un hydratant vaginal?

Les lubrifiants et les hydratants vaginaux sont des alternatives non hormonales pour le traitement de l’atrophie vulvo-vaginale, disponible en vente libre. Les lubrifiants vaginaux sont principalement utilisés pour soulager les symptômes pendant une courte période, le plus souvent pendant les rapports sexuels. Ils sont appliqués localement et agissent immédiatement.

Contrairement aux lubrifiants vaginaux, des hydratants vaginaux, tels que GYNATROF, sont appliqués régulièrement, non seulement avec ou en prévision du sexe ou d’une autre activité irritante vaginale. Les hydratants sont conçus pour un usage vaginal interne et procurent un soulagement durable de la sécheresse vaginale, par rapport aux lubrifiants. Ils sont bio-adhésifs et se fixent à l’épithélium vaginal, retenant l’eau et diminuant le pH vaginal, contribuant ainsi au maintien d’un vagin sain et naturel. Des études ont montré une lubrification transitoire accrue avec des hydratants et une diminution de l’inconfort pendant les rapports sexuels.

Dois-je utiliser une solution hormonale pour une atrophie vaginale?

Des solutions hormonales ont traditionnellement été prescrites pour traiter la sécheresse vaginale. Pour certaines femmes, cela peut ne pas convenir ou elles peuvent avoir des inquiétudes quant à l’utilisation des hormones.

Des solutions non hormonales (comme GYNATROF) existent et doivent être utilisées avant d’envisager un traitement hormonal. En fait, selon la SOGC (Société des obstétriciens et gynécologues du Canada): Recommandations et considérations de traitement :1,2

“Les hydratants vaginaux appliqués régulièrement ont une efficacité équivalente à celle des hormones locales de remplacement pour le traitement des symptômes urogénitaux locaux tels que les démangeaisons vaginales, l’irritation et la dyspareunie.”

Les solutions non hormonales (comme GYNATROF) sont douces et sûres et peuvent être utilisées sans ordonnance. Toute préoccupation concernant les hormones doit être discutée avec votre médecin.

Des questions à poser à votre médecin
  • Est-ce que j’ai une atrophie vaginale?
  • Le traitement soulagera-t-il mes symptômes?
  • Quelles sont mes options de traitement?
  • Quels sont les risques et les avantages de chaque option de traitement?
  • Combien de temps vais-je avoir besoin d’un traitement?
  • Dois-je voir un endocrinologue?
Si vous avez des questions supplémentaires

Des questions d’ordre médical doivent être traitées avec votre médecin.

1. Riduan Joesoef M et al. Bacterial vaginosis. Clinical evidence.bmj.com/ceweb/conditions/seh/160, Centers for Disease Control and Prevention
2. Pirotta M. Bacterial vaginosis more questions than answers. Australian Family Physician Jun 2009;38:394-7